3134

Nouveau produit

Fumigène insecticide insectes volant rampant mouche moustique puce cafard blatte araignée acariens mites guepe 150 M3 KAPO

9,50 €TTC

Spécial locaux infestés.
Traite totalement un volume de 50 à 60 m2.
Eradique complétement et pendant longtemps les insectes rampants comme volants.
Technologie issue des techniques professionnelles de désinsectisation.

  • Actif sur insectes volants et insectes rampants
  • Propagation d’une fumée insecticide, pour traiter même les plus petites cavités.
  • Large ouverture qui facilite l’allumage de la mèche.

Pour un problème de punaises, utilisez nos produits spécifiques contre les infestations de punaises

En cas infestation de puces, utilisez nos produits spécialement conçus contre les puces et leurs larves.

L'utilisation d'un fumigène insecticide nécessite quelques précautions d'usage et un respect du mode d'emploi ci-dessous.
Information préalable : NE PAS SURDOSER. Utiliser seulement dans des locaux faciles à aérer.

  1. Fermer toutes les fenêtres et les portes délimitant le volume global à traiter. Sortir les plantes vertes, les animaux domestiques et couvrir les aquariums.
  2. Ouvrir la boîte et allumer la mèche.
  3. Laisser le local clos pendant 6h. Ne pas pénétrer dans le local pendant le traitement.
  4. BIen ventiler le local 2 heures avant de réintégrer l'espace. Rincez tous les textiles avant réutilisation.

Détruit : blattes, cafards, punaises, puces, fourmis, pucerons, araignées, acariens, charençons,
moucherons, mouches, moustiques, mites, guêpes, frelons

Les puces vivent en général sur un « hôte » (votre chien, votre chat…) qu’elles ont choisi pour se nourrir de son sang, et entrent dans la maison avec lui. La puce se reproduit de manière importante, et a 4 stades de vie.

- Adulte : seul l’adulte pique pour se nourrir de sang. Une puce peut pondre entre 20 et 30 œufs par jour ! Elle est sensible aux insecticides.
- Œuf : Après quelques heures, l’œuf tombe aux endroits où séjourne et passe son hôte (panier, canapés, parquet…) et est très difficile à voir. En fonction des conditions, l’œuf met 2 à 10 jours avant d’éclore d’une larve. L’œuf est totalement insensible aux insecticides !
- Larve : 3 stades successifs (la larve se nourrit de mues et de résidus), vulnérables aux insecticides. La larve fuit la lumière et se réfugie dans les fissures, sous les tissus, la poussière… En fonction des conditions, la larve arrive à maturité entre 7 et 18 jours.
- Pupe (ou cocon/nymphe) : la larve se constitue une petite « carapace » et continue son évolution à l’abri jusqu’à devenir adulte, parfois après seulement 7 jours en fonction des conditions. Insensible aux insecticides, cette pupe attend qu’il y ait suffisamment de nourriture pour s’ouvrir et peut rester jusqu’à 5 mois à l’abri, sans se nourrir.

La plupart du temps, un traitement vétérinaire anti-puces et un entretien régulier de la maison suffisent à réguler la prolifération. Cependant, la chaleur accélère considérablement la reproduction et le développement des puces, ce qui explique que les infestations soient un problème estival. Ce qui rend alors la lutte difficile, c'est que l’œuf et la pupe résistent aux insecticides.

Le problème se déclenche souvent au retour de vacances : durant votre absence, les pupes restent en sommeil et ne deviennent pas adultes, car il n’y a pas de sang pour se nourrir. Les œufs et les larves, qui n’ont pas besoin de sang pour se développer, ont continué leur croissance, et il y a donc une très grande concentration de pupes. A votre retour de vacances, les pupes sentent (vibrations) votre présence, et vous devenez leur nouveau « garde-manger ». Elles se réveillent en quelques heures, en calant leur nombre sur le « stock » de nourriture disponible. Affamées, elles piquent généreusement tout ce qui passe, sans différence entre vous ou votre animal. Mais en fonction du stock de pupes en instance, il se peut qu’une autre génération (voire deux) attendent leur tour…

Dans ce cas, vous pouvez effectuer un traitement de choc (aérosol à diffusion continue, fumigène…)  mais selon le nombre et la maturité des pupes en sommeil dans votre logement, le réveil d’une nouvelle génération peut se produire en seulement quelques heures après ce traitement : vous pourrez alors avoir l’impression que le produit utilisé n’a pas fonctionné : en réalité, il a bien agi, mais les puces que vous voyez sont tout simplement une nouvelle génération. Selon le stock de pupes en devenir, il peut y avoir ainsi 2 à 3 générations successives.

Donc, en cas d’infestation, voici le processus que je vous recommande de suivre : prévoyez dès le départ de quoi effectuer au moins 2 traitements de choc, quitte à ne pas utiliser le deuxième . L’idéal est de compléter ce traitement de choc par un traitement local de suivi, et de rester vigilant (traitement de l’animal, entretien régulier…)

Au  niveau des produits à utiliser :

Pour les traitements de choc : effectuez-les avec le diffuseur continue*, qui va diffuser en une seule fois d’un nuage concentré d’insecticide. Comptez 1 aérosol de 200ml pour 20 à 40m², et évitez de surdoser. Donc, avant d’acheter vos produits, évaluez bien la surface à traiter. (Je vous décris un peu plus loin le protocole d’utilisation)

Ce produit va tuer massivement les puces adultes présentes dans la pièce et neutraliser les larves grâce à un inhibiteur de croissance. Il va stopper les pontes et le développement de nouvelles pupes, mais n’agira pas sur les œufs et les pupes en sommeil. Si une nouvelle génération apparait (explosion de pupes) après disparition de la première génération, il faudra renouveler ce traitement, au moins une fois, jusqu’à épuisement du stock de pupes ! Le réveil d’une 2ème génération peut être très rapide (dès que vous revenez dans la maison pour l’aérer) jusqu’à 8 à 10 jours plus tard.
 

Pour le traitement de suivi, utilisez le produit en aérosol spécial puces et larves , sur les lieux de séjour des animaux (y.c. la litière). Ce produit tue les puces adultes isolées et entrave le développement des larves issues des œufs (restés insensibles au traitement de choc), grâce à un inhibiteur de croissance. Lorsque l’infestation est modérée, et que le stock de pupes est réduit, il arrive qu’un seul traitement de choc suivi de ce traitement local suffise à réguler le nombre de puces.
Ce produit peut aussi s’utiliser ponctuellement en dehors d’une infestation.

Attention, évitez de traiter en présence de votre animal domestique, notamment les chats. Si vous traitez le panier, changez et lavez régulièrement le coussin.

Voici quelques précisions sur le protocole à suivre :
Idéalement, il faudrait respecter l’ordre des différentes étapes qui suivent, mais dans l’urgence, vous effectuerez sans doute directement l’étape 5 ! Pensez cependant à bien compléter par les étapes antérieures, et à les répéter régulièrement pour anticiper de nouvelles infestations.

1. Traitez votre animal avec des produits spécifiques pour les puces
2. Passez soigneusement l’aspirateur sur les lieux de passage et de séjour des « hôtes » (niche, panier du chat ou du chien, fauteuils, tapis, literie, lames de parquet…) pour éliminer un maximum d’individus (œufs…). Mettez le sac aspirateur dans un sac poubelle, hermétiquement fermé, à l’extérieur. Pensez aussi à nettoyer le filtre à poussière et jetez la litière de votre animal.
3. Lavez ce qui peut l’être (coussins, couvertures,…) à la température maximale acceptée (idéalement > 50°C). Il est aussi possible de pulvériser directement l’aérosol spécial puces et larves. Attention, inutile d’en mettre trop, ou de mettre vos vêtements dans un sac avec trop de produit trop longtemps, sous peine d’une odeur persistante. Evitez le contact direct des tissus traités avec votre animal.
4. Si vous habitez dans un logement collectif : prévenez vos voisins, recommandez-leur de prévoir aussi un traitement : les puces risquent de fuir chez eux… puis de revenir chez vous après quelques temps ! Si vous avez un syndic, prévenez-le afin d’envisager un traitement complet (notamment les vieux logements avec parquet, caves…)
5. Faites un premier traitement avec un aérosol à diffusion automatique spécial puces et larves, ou à défaut, l'un des autres produits précisés ci-dessus. Lisez et respectez bien les instructions précisées sur le produit.

  • Fermez les placards à vaisselle, nourriture, … et sortez les animaux domestiques, leur gamelle, les aquariums, les plantes vertes si vous en avez. Pour les aquariums fixes, coupez l’oxygénation. Vous pouvez laisser les placards à linge ouverts dans les pièces infestées.
  • Arrêtez la VMC.
  • Préparez un tabouret où poser le dispositif de diffusion continue et protégez les abords immédiats avec du papier journal (pour éviter d’éventuelles taches dues à des retombées ou projections).
  • Si vous utilisez un fumigène : prévenez vos voisins (pour ne pas qu’ils préviennent les pompiers s’ils voient de la fumée !), et enlevez la pile des détecteurs de fumée. Un fumigène dégageant une forte chaleur, posez la boite sur un isolant (dessous de plat, cendrier…), pour éviter d’abimer le support sur lequel il est posé.
  • Mettez le dispositif Kapo choisi en route en suivant les instructions présentes sur les emballages, puis quittez les lieux durant le temps d’action préconisé. Ne surdosez pas.
  • Une fois le traitement fini, aérez en faisant des courants d’air, selon la durée préconisée sur les produits, puis rebranchez la VMC. (Dans le cas d’un fumigène, remettez les piles dans le détecteur de fumées)


6. Passez l’aspirateur (cf 2) et lavez si nécessaire le linge qui peut l’être (en cas d’armoires ouvertes). Si vous le souhaitez (…et le pouvez !) attendez une dizaine de jours, au cas où vous devriez faire un 2ème traitement de choc !
7. Traitez les endroits de passage/séjour avec l’aérosol Kapo Choc Puces et larves à diffusion locale.
8. Si nécessaire, faites un deuxième traitement de choc en fonction des « explosions » de pupes (en général très voraces !), suivi à nouveau d’un traitement local.
9. Surveillez régulièrement.

Utilisez les biocides avec précaution. Avant toute utilisation, lisez l'étiquette et les informations concernant le produit.

2.1. Classification de la substance ou du mélange Conformément aux directives 67/548/CEE, 1999/45/CE et leurs adaptations. Risque d'effet sensibilisant pour la peau. Le mélange peut également être irritant pour la peau et un contact prolongé peut augmenter cet effet. Très toxique pour les organismes aquatiques, peut entraîner des effets néfastes à long terme pour l'environnement aquatique. Ce mélange ne présente pas de danger physique. Voir les préconisations concernant les autres produits présents dans le local. 2.2. Éléments d'étiquetage Le mélange est un produit à usage biocide (voir la section 15). Conformément aux directives 67/548/CEE, 1999/45/CE et leurs adaptations. Symboles de danger : Irritant Dangereux pour l'environnement Contient du : 613-058-00-2 PERMETHRINE (ISO) Phrases de risque : R 50/53 Très toxique pour les organismes aquatiques, peut entraîner des effets néfastes à long terme pour l'environnement aquatique. R 43 Peut entraîner une sensibilisation par contact avec la peau. Phrases de sécurité : S 2 Conserver hors de la portée des enfants. S 24 Éviter le contact avec la peau. Ne pas jeter les résidus dans les égouts et les cours d’eau. S 37 Porter des gants appropriés. S 46 En cas d'ingestion, consulter immédiatement un médecin et lui montrer l'emballage ou l'étiquette. S 13 Conserver à l'écart des aliments et boissons, y compris ceux pour animaux. S 61 Éviter le rejet dans l'environnement. Consulter les instructions spéciales/la fiche de données de sécurité. S 14 Traiter hors de présence humaine et animale. Traiter hors de présence de denrées alimentaires non emballées. S 23 Ne pas respirer les fumées. Made under licence of European Label System, Software of INFODYNE (http://www.infodyne.fr) Desamais.fr Quick-FDS [17333-40731-08829-014045] - 2015-06-15 - 11:18:52 FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ (RÈGLEMENT (CE) n° 1907/2006 - REACH) Version 11.1 (23-01-2012) - Page 2/7 FUMIGENE PERMETHRINE - 3134 Pour les instructions de premiers secours, contacter le centre anti-poison le plus proche. Eliminer l’emballage vide conformément aux prescriptions du règlement municipal d'élimination de ces déchets. Eliminer les produits non utilisés conformément aux prescriptions du règlement municipal d'élimination de ces déchets, le recyclage de l’emballage sera dans ce cas proscrit.

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

15 autres produits dans la même catégorie :